Traduction littéraire et création poétique

Yves Bonnefoy et Paul Celan traduisent Shakespeare

Table des matières

Abréviations et sigles

Introduction

Première partie : le noyau du travail traductif

Le théâtre-poésie de Shakespeare : Bonnefoy traducteur des pièces

La matrice de la réception de Shakespeare par Bonnefoy : les traductions pour le Club français du Livre La concentration sur les pièces

Paul Celan et les sonnets de Shakespeare

Les traductions des années 1940 Les Sonnets dans la bibliothèque de Celan Les traductions des années 1960

Deuxième partie : altérité radicale ou identification ?

La réflexion sur la traduction

« Über die Abgründe der Sprachen hinweg » : la correspondance entre Paul Celan et Karl Dedecius Revivre une expérience : la réflexion sur la traduction chez Bonnefoy

Lire-écrire Shakespeare

Bonnefoy : les essais sur Shakespeare comme mouvement d’identification Celan lecteur de Shakespeare – « Vom Anblick der Amseln »

Troisième partie : des dynamiques traductives

Élargir la réception de Shakespeare : les traductions « autres »

L’unique traduction d’un texte dramatique : Celan et Antony and Cleopatra La négociation de la distance : la traduction des Sonnets par Yves Bonnefoy

« Mein Herz schlug nicht vorbei » : des différentes façons de ne pas manquer Shakespeare

Les traductions et l’intégration de Shakespeare dans l’univers poétique de Bonnefoy « Paris, Jardin de Shakespeare »

Conclusion

SOMMAIRE

Traduction littéraire et création poétique

Yves Bonnefoy et Paul Celan traduisent Shakespeare

Le poète-traducteur, pour qui la traduction de textes en langue étrangère constitue une partie intégrale de sa propre œuvre, est un acteur central, mais peu étudié, de l’histoire littéraire. De manière exemplaire, son travail permet d’analyser le rôle des traductions dans l’histoire, ainsi que l’importance des figures de l’altérité pour le développement de l’identité culturelle. Tout en examinant deux volets passionnants de la réception européenne de l’œuvre de Shakespeare et en apportant, donc, des éléments à l’histoire mondiale d’une œuvre dépassant depuis longtemps les frontières d’un seul pays ou d’une seule langue, le livre de Matthias Zach présente une comparaison systématique de deux poètes-traducteurs particulièrement importants. La comparaison fait ressortir le style traductif de chaque poète, examine les conceptions respectives de la traduction et démontre l’imbrication de la traduction et de l'œuvre poétique. Les analyses concernent aussi bien les poèmes que l’œuvre dramatique de Shakespeare. Les traductions de Shakespeare par Yves Bonnefoy et Paul Celan permettent non seulement de mieux comprendre les poétiques de deux grands écrivains des XXe et XXIe siècles, mais également d’élaborer des instruments adaptés à l’analyse de la figure du poète-traducteur dans son rôle de médiateur culturel.

Littérature

Ils en parlent



À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji