Le biscuit et son marché

Olibet, Lu et les autres marques depuis 1850

Table des matières

Le temps des découvertes et des innovations (1844-1881)

Chapitre 1 : Une innovation de produit

Olibet et Lefèvre dans leur environnement local Une réponse à l’émergence du marché intérieur Une nomenclature presqu’infinie

Chapitre 2 : Une innovation de procédé

La mécanisation de la fabrication Le premier réseau français de biscuiteries industrielles Le travail en usine

La Belle Epoque de la consommation ostentatoire (1881-1914)

Chapitre 3 : La création d’entreprise aux premiers temps du capitalisme agro-industriel

Des sociétés aux structures familiales Des résultats financiers difficiles à comparer La prolifération des opérateurs sur un marché fragmenté

Chapitre 4 : Les enjeux commerciaux et culturels de la marque

Une alliance avec le petit commerce ? L’identité de marque chez Olibet et chez LU La « fabrique » du consommateur La diffusion d’une culture de consommation

Chapitre 5 : La « bataille » pour la légitimité entre grandes marques

L’échec d’une entente entre les fabricants L’affaire Olibet contre LU Un combat pour le leadership

Un marché en mutations (1914-1945)

Chapitre 6 : La Première Guerre mondiale : un accident ?

Des contraintes liées à un contexte spécifique Un réflexe d’adaptation de la part des entreprises Un lent retour à la « vie normale »

Chapitre 7 : Les mutations de la biscuiterie française

L’apogée de la fragmentation du marché Les enjeux de l’unification du marché national Du bon usage de la marque et de la contremarque La « dernière bataille autour du mode de consommation bourgeois » Les conséquences financières de la crise

Chapitre 8 : La Seconde Guerre mondiale : des années fastes ?

Les contraintes liées à un contexte spécifique Un réflexe d’adaptation de la direction d’entreprise Une tentative de bilan

Le choc de l’unification des marchés français et européen (1945-1974)

Chapitre 9 : Le nouvel « âge d’or » de la biscuiterie française

La « bataille de la production » De nouvelles stratégies commerciales Des entreprises prospères

Chapitre 10 : La renaissance d’Olibet

Une remise en route perturbée (1945-1954) Le retour temporaire de la prospérité (1954-1963) Des résultats fragiles (1963-1968) Les limites de la contre-offensive commerciale (1968-1974)

Chapitre 11 : Olibet face aux nouveaux commerçants

L’ « affaire Olibet » Le nécessaire rapprochement entre industrie et commerce Un problème commun au secteur alimentaire ? Du combat judiciaire isolé à la collaboration entre fabricants

Chapitre 12 : Les biscuitiers français contraints à la concentration

L’intrusion des capitaux américains en France La réaction des biscuitiers français face au « défi américain » L’affirmation d’un « système » national indépendant Un groupe à l’ambition européenne

De la disparition d’Olibet à la naissance de Danone (1974-1994)

Chapitre 13 : Le vieillissement de la marque Olibet

Une vision malthusienne de la marque ? Une vision spécifique du marketing ? Un processus irrésistible de vieillissement

Chapitre 14 : La fin d’Olibet

Olibet vacille au bord du gouffre (1974-1977) Les conditions de la reprise (1977-1983) Olibet après Olibet (1983-1992)

Chapitre 15 : L’expansion des logiques de groupe

Les premières stratégies d’alliances entre filières Une nouvelle logique de groupe La constitution du groupe BSN-Danone
SOMMAIRE

Le biscuit et son marché

Olibet, Lu et les autres marques depuis 1850

Le biscuit reste un aliment très traditionnel quand la seconde révolution industrielle en fait un article de consommation courante. Les premiers biscuitiers français mettent en place des stratégies visant à débanaliser le produit et à valoriser leurs marques. Sur la longue durée, les différentes formes d’interactions entre fabricants et commerçants nous amènent à définir une évolution de l’organisation du marché au niveau français et international. Cette histoire permet enfin de saisir les mécanismes de la « fabrique » du consommateur à travers la construction d’une culture de consommation.

Histoire


À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji