« Let Miss Jane tell the story »

Lectures critiques de The Autobiography of Miss Jane Pittman - CRAFT n°1

Table des matières
SOMMAIRE

« Let Miss Jane tell the story »

Lectures critiques de The Autobiography of Miss Jane Pittman - CRAFT n°1

The Autobiography of Miss Jane Pittman (1971) est l'ouvrage le plus connu et le plus lu de l'écrivain louisianais Ernest J. Gaines (1933- ), également auteur de cinq autres romans et d'un recueil de nouvelles. Les huit articles réunis dans ce volume répondent aux questions que pose cette autobiographie fictionnalisée d'une ex-esclave dont le récit de vie coïncide avec tout un pan de l'Histoire noire américaine : Emancipation, Reconstruction et début du Mouvement des Droits Civiques.

Le statut générique problématique de cette "autobiographie" - néo-récit d'esclave, épopée du peuple noir, fresque historique, entretien éthographique mis en fiction, histoire orale - renvoie à la pluralité des voix et des textes que l'écriture embrasse. La voix de Miss Jane s'entend plus qu'elle ne se lit dans l'illusion de la transcription graphique et de la construction du point de vue. La vie des petites gens des plantations est racontée dans un effort de vérisimilitude qui laisse toujours percer le travail de l'écrivain, débusqué dans ce tour de force qui consiste à faire croire à la transparence de l'écrit. Car Miss Jane réécrit à sa façon - celle d'une littérature populaire, régionale, circonscrite à la Louisiane - certaines interrogations de la littérature noire américaine. Résistance et résilience. Hommages aux vies "ordinaires".

Littérature


À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji