Le poète face au tableau

De la Renaissance au Baroque

Table des matières

Introduction

L’ekphrasis de Mercure dans l’épigramme I, 96 de Gilbert Ducher :
un Mercurius infans ?

Catherine LANGLOIS-PÉZERET

Notes on the ekphrasis of Love asleep

Francesco LUCIOLi

L’épigramme et le nu : de la brevitas au dénuement

Émilie SERIS

Représenter l’amour.
Le poète et le peintre dans la poésie érotique de Girolamo Angeriano

Nathalie CATELLANI

Penniculo et calamo vivet uterque pari.
Variations sur un portrait (perdu) de Giovanni Pontano par Titien

Thomas PENGUILLY

Ekphrasis et éloge symbolique dans les Poematum libri V de Justus Vulteius (1575)

John NASSICHUK

Reflections on the potentialities and limits of painting and poetry
in Jan Kochanowski’s Foricoenia

Francesco CABRAS

Vénus et Minerve à la cour de François Ier.
À propos d’une fable bellifontaine de Rosso Fiorentino

Luisa CAPODIECI

Les épigrammes de Jean Second pour le Cortège triomphal de Charles Quint
et de Clément VII après le couronnement de Bologne en 1530,
gravé par Nicolas Hogenberg : art, poésie et idéologie impériale

Anne et Stéphane ROLET

Hoc praemium pietas habet ou la représentation de la piété de Rodolphe Ier
dans un poème de Juste Lipse (1547-1606)

Hans NOLLET

Les descriptions latines de la galerie Médicis (1626-1628)

Emmanuelle HENIN

Albrecht Dürer dans l’épigramme néo-latine

Florian HURKA

Rivalité entre Mère Nature et « Père » Seghers.
L’échange de poèmes entre C. Huygens et les jésuites, à propos des tableaux de D. Seghers

Grégory EMS

In memoriam : mise en rimes de la peinture d’Elisabetta Sirani dans son éloge funèbre

Émilie Hamon-LEHOURS

Conclusion

 

nouveauté
SOMMAIRE

Le poète face au tableau

De la Renaissance au Baroque

Dans l’Europe de la renaissance, les poètes puisent volontiers leur inspiration du côté de la peinture de leur temps, et c’était alors un défi apprécié que de transposer dans le langage ce qu’un tableau exprimait par des lignes et des couleurs. La mode de l’ekphrasis (description d’œuvres d’art) n’est pas nouvelle puisqu’elle remonte à l’Antiquité gréco-latine. Les poètes de la « République des lettres » européenne (qu’ils écrivent en langue moderne ou en néo-latine) s’inscrivent consciemment dans cette tradition ; mais ils réinventent aussi le genre pour en faire le porte-voix de leurs propres aspirations, goûts et préoccupations artistiques et littéraires. À travers
une quinzaine d’études de cas distribuées entre le XVIe et le XVIIe siècle et réparties entre l’Italie, la France, l’Allemagne, les anciens Pays-Bas et la Pologne, le présent volume cherche à rendre compte d’une diversité d’enjeux liés à la pratique de l’ekphrasis moderne dans des poèmes de formes et de thèmes variés, qui reflètent des tableaux tout aussi divers : scènes mythologiques, religieuses ou historiques, nus féminins, portraits de grands hommes ou encore tableaux de fleurs.

Art
Histoire


À propos de l'auteur

Aline Smeesters


Aline Smeesters est chercheuse qualifiée du FNRS à l’Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve). Philologue classique de formation, elle est spécialisée dans l’étude de la poésie néo-latine (16e-17e siècles). Elle co-dirige avec Agnès Guiderdoni et Ralph Dekoninck le centre de recherche GEMCA (Group for Early Modern Cultural Analysis).



Ralph Dekoninck


Ralph Dekoninck est professeur d’histoire de l’art à l’Université catholique de Louvain et co-directeur du GEMCA. Il poursuit des recherches sur les rapports entre théologie de l’image et théorie de l’art à l’époque moderne, sur les formes et figures de l’idolâtrie dans l’imaginaire moderne, et sur la culture du spectacle baroque.



Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji