Sous le regard des Vertus

Italie, XIVe siècle

Table des matières

INTRODUCTION

I/ LES PRINCIPES FIGURATIFS DES VERTUS

A/ ORIGINES ET FORTUNE DU THEME

1/ La constitution d’un ordre moral

2/ La tradition iconographique

B/ LES MODALITES DIDACTIQUES DES PERSONNIFICATIONS

1/ Les dispositions particulières des vertus

2/ Dans les cycles franciscains

3/ Dans les retables

4/ Dans les salles capitulaires

5/ Dans les palais civiques

C/ LES PROPRIETES MNEMONIQUES DES PERSONNIFICATIONS MORALES

1/ La mémoire à la fin du Moyen Âge comme engagement moral

2/ La mise en œuvre des artifices mnémoniques

II/ LES VERTUS SELON LES ORDRES MENDIANTS

A/ LES VERTUS SELON LE FRANCISCANISME

1/ Les vicissitudes de la Pauvreté

2/ Le Triomphe des vertus ou l’apologie d’un idéal

3/ La propagation de l’imagerie d’Assise

4/ Du vœu de Pauvreté à « Dame Pauvreté »

5/ La dévalorisation de la Pauvreté

B/ LA CELEBRATION DE LA SAINTETE SELON LE DOMINICANISME

1/ Les vertus dans les monuments funéraires

2/ La vocation des frères prêcheurs : propager la morale

3/ Le panégyrique de saint Thomas d’Aquin

C/ LES VERTUS SELON LES ERMITES DE SAINT AUGUSTIN

1/ La sainteté selon les augustins

2/ D’un ordre d’ermites à un ordre de savoir

3/ L’iconographie selon saint Augustin

III / LA SECULARISATION DES VERTUS

A/ LES PERSONNIFICATIONS AU SERVICE DE L’EDIFICATION

1/ La vulgarisation de la « Somme le roi »

2/ L’encyclopédisme du « Tesoro »

3/ Les « Documenti d’amore » et l’initiation des vertus

4/ L’imagerie augustine à la mesure de la « Canzone delle virtù »

5/ Les vertus dans les décors domestiques

B/ L’IMAGE D’UNE SOCIETE VERTUEUSE

1/ « Flos florum flore Florencia crescit honore »

2/ Sienne et les vertus du Palazzo Pubblico

C/ LA LEGITIMATION DES COMMUNES : VARIATIONS SUR LE THEME DU BON GOUVERNEMENT

1/ Le modèle angevin

2/ La concorde des vertus

3/ La république comme modèle d’équité

4/ La calomnie des vertus

CONCLUSION

INVENTAIRE DES PERSONNIFICATIONS

BIBLIOGRAPHIE

INDEX DES NOMS ET DES LIEUX

SOMMAIRE

Sous le regard des Vertus

Italie, XIVe siècle

À partir d’un inventaire iconographique exhaustif, cet ouvrage étudie l’essor de l’imagerie des vertus dans la péninsule italienne entre 1300 et 1415. Il s’applique à mettre en lumière les notions qui travaillent les figurations des valeurs morales dans le contexte particulier des ordres mendiants et des communes toscanes, notamment les procédés artistiques consistant à figurer les vertus, les rouages didactiques des personnifications et le phénomène de vulgarisation de la morale par l’image.

Le thème des vertus connaît un essor considérable dans la péninsule italienne entre 1300 et 1415. Les personnifications s’affichent partout et deviennent des images incontournables de l’univers visuel et intellectuel aussi bien des laïcs et que des clercs. Les ordres mendiants sont les principaux promoteurs du renouveau du thème. Intégralement tournés vers l’étude et la propagation des vertus, ils conçoivent des programmes qui célèbrent la supériorité morale de leurs saints en s’appuyant sur une iconographie qui convoque l’exégèse de leurs docteurs respectifs. Dans le même temps, les institutions civiques mettent en œuvre une imagerie cohérente qui cherche non seulement à édifier les citoyens, mais aussi à dresser le portrait de communes vertueuses et de gouvernements légitimes.

En plus de retracer le parcours de l’iconographie des vertus dans l’Italie communale, l’étude se propose de dégager les notions qui travaillent l’imagerie morale à la fin du Moyen Âge à partir d’une approche méthodologique plurielle. Elle s’applique à mettre en lumière les procédés artistiques consistant à figurer les entités abstraites, les rouages didactiques qui animent les personnifications et le processus de vulgarisation du système éthique par l’image. Elle apporte ainsi une contribution à deux questions déterminantes de la production artistique du Trecento, celle du rapport que les images entretiennent avec leurs destinataires et celle de la circulation du répertoire iconographique.

Art
Histoire


À propos de l'auteur

Bertrand Cosnet


Bertrand Cosnet, docteur en Histoire de l’art médiéval, est ATER à l'Université de Nantes. Il poursuit des recherches sur les transferts iconographiques à la fin du Moyen Âge.



Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji