L’expérience de l’enfermement

Camps, commissariats, prisons

Table des matières
nouveauté
SOMMAIRE

L’expérience de l’enfermement

Camps, commissariats, prisons

Les dispositifs d’enfermement accompagnent la mise en oeuvre des deux politiques régaliennes que sont le contrôle des frontières et la justice pénale. Dans les centres de rétention, camps de travailleurs migrants, prisons ou commissariats de police, le pouvoir s’exerce sur des sujets qui vivent les contraintes qui leur sont imposées, les ressentent, les interprètent. Leurs expériences, marquées du sceau de la subordination, rencontrent celles des nombreux professionnels qui interviennent en ces lieux : policiers et surveillants, psychologues, acteurs humanitaires ou religieux, avocats…
Parfois niées et réduites à de simples corps, les personnes recluses peuvent aussi voir leurs expériences exploitées par les autorités qui cherchent à en faire des instruments de la réclusion.
Appuyé sur des enquêtes empiriques menées dans six pays (Allemagne, France, Chypre, Roumanie, Népal, Qatar), ce livre documente les effets de l’enfermement sur celles et ceux qui y vivent et y travaillent. Il questionne les multiples manières dont leurs expériences vécues participent au fonctionnement même de ces institutions. Il alimente une réflexion académique et sociétale sur l’ambivalence actuelle des politiques migratoires et pénales, qui oscillent entre renforcement et assouplissement des conditions faites aux personnes recluses.

Sciences sociales


À propos de l'auteur

Bénédicte Michalon


Bénédicte Michalon, géographe, est chargée de recherche au Cnrs (UMR Passages). Elle s’intéresse aux relations entre migrations et enfermement, aux dispositifs de contrôle des migrations (centres de rétention, assignations à résidence, centres pour demandeurs d’asile) et leurs effets sur l’expérience des personnes en migration. Elle a coordonné le programme « Les dispositifs de l’enfermement. Approche territoriale du contrôle politique et social contemporain » (http://terrferme.hypotheses.org/). Elle est membre de l’Institut Convergences Migrations et du réseau militant Migreurop, qui documente et lutte contre la généralisation de l’enfermement des étrangers.



Djemila Zeneidi


Djemila Zeneidi est chargée de recherche Cnrs (UMR Passages). A partir d’enquêtes d’inspiration ethnographique sur le sans abrisme, la contreculture et les migrations féminines, ses travaux interrogent la constitution et les expériences des mondes en marge.



Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji