Construire à la Renaissance

Les engins de chantier de Léonard de Vinci

Table des matières

Introduction

I. Tirer, pousser, soulever et abaisser : les machines simples

Les machines simples à l’oeuvre : deux cas qui remontent à plus de 2500 ans

Le levier

Le plan incliné et le coin

La vis

La poulie

Le treuil

II. Les grues de l’Antiquite à la Renaissance

Les systèmes de levage en Grèce, à Rome et à Alexandrie

Les grues dans le De Architectura de Vitruve

Les grues de Héron d’Alexandrie

Les machines de levage au Moyen Âge

Les machines de chantier à la Renaissance entre réalité et imagination

III. Léonard de Vinci apprenti ingénieur

Léonard et les études d’ingégnerie

Ingénierie et charpenterie dans l’atelier de Verrocchio

Léonard de Vinci et le chantier de Santa Maria del Fiore : les machines de Brunelleschi

Une entreprise extraordinaire : la coupole de Filippo Brunelleschi

La « Colla Grande »

Les grues de Brunelleschi

IV. Léonard de Vinci ingénieur entre Milan et Florence

Les grues excavatrices de la période milanaise

Les grues excavatrices pour dévier l’Arno

Les grues employées dans les ports et les canaux

V. Systèmes de levage spéciaux

Machines à ériger les colonnes et à déplacer les obélisques

Le mouton

Machines de levage pour le monument Sforza

Systèmes de levage et de montage de l’affût des pièces d’artilleries

Treuil et levier

Ascenseur

Élévateur mécanique

Élévateur pyrotechnique

VI. Les machines de traction dans la Basilique de Santa Maria Maggiore à Bergame

Glossaire

Bibliographie

SOMMAIRE

Construire à la Renaissance

Les engins de chantier de Léonard de Vinci

Observateur à l’insatiable curiosité et inventeur génial, Léonard de Vinci parsème ses feuillets autographes de dessins qui combinent de façon inventive des vis, des leviers, des plans inclinés, des poulies et des treuils pour créer des machines d’avenir : treuil puissant à trois vitesses, grue tournante à base annulaire, grue encablée, grue à loquet, grue pour vider les fossés, charriot élévateur à plateforme basculante… Les manuscrits de Léonard offrent la possibilité d’entrer dans la technologie médiévale et renaissante. Ils constituent le point de départ pour parcourir l’histoire des machines de chantier. Le livre part de l’Antiquité, depuis le moment où, dans les mécaniques attribuées à Aristote, l’Homme a commencé à codifier des machines simples ou les premiers moteurs (levier, plan incliné, coin, vis et poulie), bâtissant les principes de la mécanique classique et les instruments opératoires des ingénieurs pour élaborer les machines complexes. L’ouvrage retrace ensuite l’histoire des engins de construction depuis leur introduction et codification à la Renaissance, autour de quelques chantiers majeurs comme la construction de la coupole du Dôme de Florence, la tentative de fusion du monument équestre à la gloire de Francesco Sforza, ou encore le projet plus ambitieux qu’eut la république florentine de dévier l’Arno.

Ce livre propose quinze fiches techniques de machines de chantier de Léonard de Vinci avec leur reconstitution en 3D associée à une analyse technologique de leur fonctionnement.

Histoire
Sciences

Ils en parlent

« Bien au-delà des études léonardiennes, le livre contribue en outre à une histoire matérielle des chantiers de constructions, dont il restitue le caractère pluriel et les interactions entre les processus d’inventions et les savoirs traditionnels ancrés dans la pratique. » [Lire la suite...]

Archiscopie juillet 2015



À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji