Migrations d’élites

Une histoire-monde (XVIe-XXIe siècle)

Table des matières
nouveauté
SOMMAIRE

Migrations d’élites

Une histoire-monde (XVIe-XXIe siècle)

Faut-il relire l’histoire des migrations en partant des élites ? Longtemps cantonnée aux prolétaires, la recherche s’est progressivement élargie : des hommes aux femmes, de la grande industrie aux ateliers et aux commerces, de l’immigration à l’émigration, et d’une perspective centrée sur les pays d’arrivée à une approche plus globale.
Reste que l’on a rarement questionné, dans la durée, l’ensemble des classes sociales et les mobilités, et réfléchi à ce que l’expérience professionnelle fait aux trajectoires migratoires (et réciproquement).
Les migrations d’élite ne sont pas un phénomène nouveau. D’une certaine manière, les « expatriés » contemporains, passés au crible de la sociologie, apparaissent comme des héritiers, non comme des pionniers. Par ailleurs, les « élites » ne sont pas une catégorie stable et renvoient à une multitude d’états et de parcours.
Qui sont ces élites (politiques, économiques, scientifiques et culturelles) ? Quelles sont les conditions de leur départ ? Qu’apportent-elles aux sociétés dans lesquelles elles s’installent ? En montrant l’historicité de la migration des élites depuis l’époque moderne, ce livre interroge la complexité de ces mobilités et leur place dans le temps long des migrations.

 

Sous la direction de de Marianne Amar et de Nancy L. Green.

Avec les contributions de :

Sylvie Aprile, Françoise Blum, Catherine Brice, Liora Israël, Dzovinar Kévonian, Anouche Kunth, Antonella Romano, Simon Sarlin, Mélanie Traversier, Guillaume Tronchet & Jean-Paul Zuñiga.

Histoire


À propos de l'auteur

Marianne Amar


Marianne Amar est historienne, Docteure de l’IEP Paris, responsable du département de la recherche au Musée national de l’histoire de l’immigration et affiliée à l’institut Convergences Migrations. Co-commissaire de plusieurs expositions, elle participe, depuis 2017, au commissariat scientifique de la refonte des Galeries permanentes du musée. Ses recherches portent sur l’histoire sociale des réfugiés du premier vingtième siècle et sur l’histoire visuelle des migrations.



Nancy L. Green


Nancy L. Green, née à Chicago, est historienne, directrice d’études de l’Ecole des hautes études en sciences sociales, où elle est membre du Centre de recherches historiques. Docteure de l’université de Chicago et docteure d’État de l’Université Paris 7, elle s’est spécialisée dans l’histoire des migrations, l’histoire comparée et l’histoire sociale française et américaine.



Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji