Les cinq sens de la ville

du Moyen Âge à nos jours

Table des matières
<h2>Introduction</h2> Ulrike Krampl et Robert Beck <h2>Concepts, approches, méthodologie</h2> Cette première partie vise à développer une réflexion de nature théorique, conceptuelle ou méthodologique : quels outils pour étudier les « sens dans la ville » ? Autour de quels enjeux ? <i>L’ambiance comme objet historique ?</i> Olivier Balaÿ <i>L’incorporation sensorielle du terrain par l’ethnologue</i> Anne Bargès <i>Urban Soundscapes and Acoustic Innervation around 1900</i> Daniel Morat <i>Les lumières de la ville médiévale. Essai sur la perception de la lumière architecturale dans le filtre de la ville</i> Nicolas Reveyron <i>Les sensations du soleil dans les théories architecturales et urbaines : de l'hygiénisme à la ville durable</i> Daniel Siret <i>Rendre la rue au citadin : Louis Bonnier et le(s) sens de la ville(1900)</i> Stéphanie Guilmeau-Shala <i>Le goût et le toucher de la ville. La perception sensible de la ville par les “sensorialités basses” : l'exemple des Mémoires de Casanova (XVIIIe siècle)</i> Viktoria von Hoffmann <h2>La perception des groupes dans la ville : altérités, inclusions, exclusions</h2> Les contributions de cette seconde partie sont plus étroitement centrées sur un groupe, un quartier, une figure, définis et appréhendés par des filtres sensoriels revendiqués ou imposés. A travers eux se trouvent posée la question des relations de sociabilité et de pouvoir, des conflits, des phénomènes d’agrégation et de rejet, au sein de l’espace urbain. <i>Et la Diane retentit !</i> Mylène Pardoen <i> Bras rouge, bruit sourd, brouhaha de la foule. L’expérience sensorielle de l’échafaud dans la ville du XIXe siècle </i> Anne-Emmanuelle Demartini <i>Tranquilliser les vieux, aseptiser l’hospice. La désensibilisation de l’espace sensoriel des vieillards en institution à Paris au XIXe siècle</i> Mathilde Meheust <i>“Le bon sens de la Parisienne” : apprendre à être femme quand on est ouvrière de la fin-de-siècle et la Belle Époque </i> Anne Monjaret et Michela Niccolai <i>Odour of Chlorine in Soviet Urban Reality: Notes on the Clean and the Collective </i> Maria Pirogovskaya <h2> Les identités sensorielles urbaines</h2> Dans cette troisième partie, les auteurs dessinent des identités urbaines façonnées par les perceptions sensorielles, qu’elles relèvent de systèmes de représentations ou d’événements particuliers (guerres, catastrophes, évolutions économiques…) <i>Ogni luoco ribombava : la ville italienne de la Renaissance, un écrin et un instrument sonore </i> Florence Alazard <i>Visuality and Practices of Looking in Late Nineteenth-Century Madrid: Representations of the Old and Modern City in the Illustrated Press</i> Vanesa Rodriguez Galindo <i>Changing Cities, Moving Bodies: Industrial Modernity in Montreal and Brussels </i> Nicolas Kenny <i>De Paris à Istanbul : représentations d'un ailleurs sensoriel sur les rives du Bosphore, au temps de la Question d'Orient</i> Nicolas Pitsos <i>Paris, ville des plaisirs, capitale des sens : l'élaboration d'un mythe de la sensualité parisienne au XIXe siècle</i> Emmanuelle Retaillaud-Bajac <i>Le bombardement et l’incendie, la vue et l’ouïe : les perceptions sensorielles des Parisiens durant la “semaine sanglante” de 1871</i> Eric Fournier <h2>Gérer les sens dans la ville, entre désir de progrès et contrôle social</h2> Gérer les sens dans la ville pour l’embellir, la policer, l’améliorer, mais aussi pour définir bonnes et mauvaises sollicitations sensorielles, bons et mauvais usagers, a été de tout temps un enjeu, que reconduit aujourd’hui la problématique écologiste. <i> The Medieval Sense of Smell, Stench and Sanitation</i> Dolly Jørgensen <i>Manibus Violentis: Touch and Sanctuary in Medieval Lincoln</i> Alan Kissane <i>Les faiseurs de sens. Des jardiniers organisateurs des aspirations sensorielles des Parisiens au XVIe siècle</i> Clément Gurvil <i>Expériences sensorielles dans un port de frontière. Le grand Port de Malte à l’époque moderne</i> Anne Brogini <i> Sound Control: Policing Noise and Music in German Towns, ca. 1450-1800 </i> Philip Hahn <i> “Like a Wild Desert”: Building a Contested Urban Sensescape in the Atlantic World</i> Paul Musselwhite <h2>Conclusion </h2> Emmanuelle Retaillaud-Bajac
SOMMAIRE

Les cinq sens de la ville

du Moyen Âge à nos jours

Les sens font la ville. Les sens fondent en effet la réalité sociale de l’espace. La ville se voit et s’entend, elle s’aperçoit par les odeurs et les saveurs ; elle engage le toucher par les matériaux et formes qui la composent et le mouvement animé des êtres qui y évoluent. Doté d’un paysage sensoriel propre, l’urbanité d’un lieu se sent, se ressent comme une expérience intime et sociale, faites d’attentes culturelles et affectives : c’est l’ambiance de la ville. L’appareil sensoriel dont est doté le corps humain est façonné par la société dans laquelle vit l’individu ; la faculté sensorielle des citadins peut ainsi être comprise comme une modalité (à la fois charnelle et culturelle) de la présence au monde, de l’engagement dans l’espace social de la ville. Réfléchir sur les cinq sens de la ville amène à réfléchir sur l’ordre social et politique de l’espace urbain. C’est aussi comprendre que la ville façonne les perceptions sensorielles par une gestion, une administration et un contrôle des sens. De la ville médiévale à la « ville durable » de nos sociétés actuelles, la ville est sensuelle.

Histoire

Ils en parlent



À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji