Histoire en marges

Les périphéries de l'histoire globale

Table des matières

Introduction

Hélène Le Dantec-Lowry, Matthieu Renault, Marie-Jeanne Rossignol et Pauline Vermeren

1re partie
Le récit historique en question

L’histoire non occidentale est-elle une histoire à la marge ?

Partha Chatterjee

Les réformateurs africains-américains et la lutte contre la marginalisation raciale

Joan Bryant

Écrire l’Histoire depuis la marge : le cas de La catedral del mar

Clara Dauler

(Auto-)marginalisation des Blancs créoles dans les récits historiques guadeloupéens

Ary Gordien

Howard Zinn, face au déni de l’histoire populaire

Christiane Vollaire

2e partie
Les marges intérieures : aux confins de la discipline et de ses normes

Jeremy Belknap : écrire l’histoire aux marges de l’Empire britannique

Agnès Delahaye

« The last relics » : mémoire et historiographie suffragiste après 1920

Claire Delahaye

Mettre la périphérie au centre : Dorothy B. Porter Wesley, bibliothécaire et chercheuse

Cheryl Knott

Mary McLeod Bethune (1875-1955), historienne africaine-américaine oubliée

Fatma Ramdani

3e partie
Des historiens aux marges de l’Occident : portrait de groupe

Figueroa et Schomburg :écrire l’histoire des Afro-Portoricains aux marges des empires

Nicolás Kanellos

A.B.C. Sibthorpe (v. 1840-1916), historien sierra-léonais : au centre ou à la marge ?

Odile Goerg

Poétisation du récit national : aux origines de l’histoire d’Haïti (1801-1843)

Délide Joseph

Décoloniser la révolution avec C.L.R. James ou que faire de l’eurocentrisme ?

Matthieu Renault

Critique de l’anthropologie raciale : Anténor Firmin et les déshérités de l’histoire

Pauline Vermeren

<

À propos des auteurs

<

nouveauté
SOMMAIRE

Histoire en marges

Les périphéries de l'histoire globale

Dès la deuxième moitié du xixe siècle, dans un contexte d’intense ségrégation raciale aux États-Unis, des Africains-Américains écrivent l’histoire occultée de leur communauté pour l’inscrire au coeur du récit national et, au-delà, pour révéler la contribution de la diaspora noire à l’histoire mondiale. Cette histoire en marge questionne la discipline historique elle-même et affirme la nécessité d’écrire une histoire-monde.
Mais comment écrire une véritable histoire globale ? Ce livre entend démontrer qu’il faut non seulement donner droit de cité à celles et ceux qui ont trop souvent été exclus du récit historique ou ont été relégués à ses marges, mais aussi concevoir la marge (géographique, sociale, économique) comme un centre d’innovation épistémologique et politique, un lieu paradoxalement privilégié pour (re)penser et (ré)écrire l’histoire.
Depuis plus d’un siècle à travers le monde, des historiens et des historiennes placent la périphérie au centre et, par là même, déprovincialisent l’histoire. Ce sont ces travaux qui, faisant l’histoire des marges (sexuelles-genrées, impérialescoloniales, scientifiques-disciplinaires…), participent à l’écriture d’une histoire globale.

Histoire
Littérature


À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji