Genèse médiévale de l’anthroponymie moderne – t. V-2

Intégration et exclusion sociale : lectures anthroponymiques. Serfs et dépendants au Moyen Âge (Le "nouveau servage")

Table des matières
Volume 2 3. Le nouveau servage P. Freedman Serviles Names in Catalonia (1180-1283) P. Chareille-P. Freeman Noms de libres et noms de dépendants en Catalogne : quelques éléments pour un traitement statistique détaillé M. Mousnier Dépendants du Languedoc occidental (milieu Xie-fin XIIIe F. Menant Une source pour l'étude de l'anthroponymie servile : le Liber Paradisus (Bologne, 1257) P.-H. Billy Le nom des serfs en Valois au XIIIe siècle F. Michaud-Fréjaville Les dépendants de la Sainte-Chapelle de Bourges à Genouilly (seigneurie de Graçay) en 1466 P. Beck-P. Chareille Les serfs de Tillenay et leurs voisins (Bourgogne, Xe et XVe siècles) Discrimination sociale et anthroponymie A. Stella La dénomination comme marqueur de la soumission M. Bourin-P. Chareille Conclusion : nuances serviles de l'anthroponymie médiévale Table des figures, tableaux et graphiques Table des matières (volumes 1 et 2)
SOMMAIRE

Genèse médiévale de l’anthroponymie moderne – t. V-2

Intégration et exclusion sociale : lectures anthroponymiques. Serfs et dépendants au Moyen Âge (Le "nouveau servage")

Alors qu'il est possible aujourd'hui de deviner, voire de déterminer, à partir du prénom d'un individu et de sa date de naissance le milieu social dans lequel il est né, les études que nous avons menées précédemment à travers la documentation des XIe-XIVe siècles nous ont montré qu'un tel décryptage est difficile ; certes, il est, à cette période, des noms attachés à quelques grandes familles, noms rares et spécifiques, qui ont une quasi vocation d'appartenance lignagère ou de revendication sur un patrimoine, mais pas directement de distinction sociale. Mais il est frappant de constater que ce patrimoine onomastique est loin d'être jalousement conservé et que, au cours du XIIIe siècle, nombre de familles de vieille souche abandonnent, en tout cas pour leurs aînés, les « noms » qui leur sont les plus spécifiques au profit de l'un de ces innombrables Jean ou Pierre. (M. Bourin et P. Chareille, Introduction, « Pour une lecture anthroponymique de la distance sociale », tome V - vol. 1)
Histoire


Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji