Étienne Colaud

et l’enluminure parisienne sous le règne de François Ier

Table des matières

Préface de François Avril

Introduction

Première partie : L’enlumineur en son milieu

I. Le métier d’enlumineur, un métier libre

1. Les enlumineurs et l’Université

2. L’apprentissage

3. Enlumineurs et historieurs

4. Ecrivains et enlumineurs

5. Les peintres

II. Le poids de la tradition : l’enlumineur, un homme du livre

1. L’implantation géographique

2. L’exercice fréquent d’un autre métier du livre

3. La confrérie de Saint-Jean l’Evangéliste

4. Les alliances familiales

5. Les fortunes

III. L’enlumineur au travail : cadre et pratiques professionnelles

1. Les marchés : monstre, pourtraits et devises

2. Les prix, les délais

3. L’atelier

4. Apprentis, compagnons et associés

5. La clientèle

IV. Quelques aspects de la production subsistante

1. Jean Pichore, enlumineur et imprimeur

2. Noël Bellemare, peintre et enlumineur juré

3. Le Maître de François de Rohan

4. Le Maître des Entrées parisiennes

5. Les Maîtres des Puys de Rouen, de René Bombelli et d’Anne de Graville

Deuxième partie : Étienne Colaud et les manuscrits des Statuts de l’ordre de Saint-Michel

I. Étienne Colaud, enlumineur et libraire

1. Historiographie

2. Etienne Colaud, éclairage sur sa carrière et son entourage

3. Le livre d’heures de 1512

II. L’ordre de Saint-Michel

1. L’Ordre de sa création au début du règne de Louis XII

2. L’Ordre sous François Ier

III. Les manuscrits des Statuts de l’Ordre

1. L’héritage d’une tradition : l’absence de prescription

2. Les documents relatifs à la production des Statuts de l’Ordre sous François Ier

3. Les manuscrits historiés du règne de François Ier

4. Les enluminures des Statuts

nouveauté
SOMMAIRE

Étienne Colaud

et l’enluminure parisienne sous le règne de François Ier

L’ouvrage dresse un panorama complet du monde de l’enluminure dans la capitale sous le règne de François Ier, en s’appuyant sur de nombreux documents d’archives inédits ainsi que sur l’étude minutieuse des œuvres qui nous sont parvenues. Il recense près d’une trentaine d’artistes, ce qui érige Paris au rang de centre majeur, et restitue avec précision les processus de création et les pratiques commerciales. L’enlumineur Étienne Colaud y occupe une place centrale, par sa production propre, mais aussi par son activité de libraire qui lui assura des collaborations avec d’autres artistes importants et des commandes prestigieuses, comme les Statuts de l’ordre de Saint-Michel produits en série pour le Roi. C’est grâce à la découverte d’un livre d’heures portant la souscription que Marie-Blanche Cousseau met en exergue le rôle d’Étienne Colaud et nous éclaire sur sa personnalité artistique.

Art


À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji