Liberté de ton et plaisanterie dans la lettre

Table des matières

Introduction

Élisabeth Gavoille

I - Plaisirs de la lettre familière

Formes et fonctions de la plaisanterie dans les lettres de Cicéron à Trébatius (Fam. VII, 6-18)

François Guillaumont

Grauitas et liberté de ton dans la correspondance de Fronton avec les princes

Rémy POIGNAULT

« À Rosa ». Lire pour rire : la plaisanterie et la mélancolie dans les Rime milanesi de Carlo Maria Maggi (1630-1699)

Massimo SCANDOLA

La liberté de ton dans la correspondance de Mme du Deffand avec Mme de Choiseul et l’abbé Barthélemy

Marianne CHARRIER-VOZEL

II - Plaisanterie et rôle social

Rire de soi, faire rire de soi : l’autodérision dans les Lettres de Pline

Nicolas DRELON

Plaisanterie, humour et liberté de ton dans la correspondance de Sidoine Apollinaire

Étienne WOLFF

Quelles plaisanteries pour quels destinataires ? Le sel de l’esprit dans les Lettres familières de Leonardo Bruni Aretino (ca. 1370-1444)

Laurence BERNARD-PRADELLE

Civilité et enjouement dans les lettres de congratulation à l’âge classique

Cécile LIGNEREUX

L’absence d’humour dans les lettres de la noblesse carniolienne aux XVIIe, XVIIIe siècles et au début du XIXe siècle

Marko ŠTUHEC

III - Jeux littéraires et complicité culturelle

Jeux étymologiques et plaisanterie érudite dans la Ve Héroïde d’Ovide

Cécile MARGELIDON

Liber : livre et liberté dans les Tristes et les Pontiques

Déborah ROUSSEL

Un plaisantin fort sérieux : Venance Fortunat en ses lettres-poèmes

Lionel MARY

L’humour dans les lettres de Jean Tzetzès

Jean SCHNEIDER

L’aimable désinvolture et le rire féroce dans les lettres-dédicaces des Novelle de Matteo Bandello

Tamara VALČIĆ BULIĆ

IV - Visées pédagogiques

Liberté de ton, rigidité de forme : les usages épistolaires des chries dans le corpus cynique

Mathilde CAMBRON-GOULET

De l’auto-ironie à la parodie dans les Lettres de Sénèque

Aldo SETAIOLI

Philosopher et sourire par lettre : aspects plaisants et accents satiriques dans quelques lettres de Sénèque

Élisabeth GAVOILLE

Comment répondre à un fâcheux : l’ironie dans l’epistula 118 d’Augustin d’Hippone

Pierre DESCOTES

V - L’arme du rire

« Contenti simus hoc Catone » : liberté de ton et plaisanterie ambiguë dans les témoignages épistolaires d’Auguste

Ida GILDA MASTROROSA

Franc-parler, moqueries et traits d’esprit dans une lettre de Grégoire de Nysse

Marlène KANAAN

Saint Jérôme épistolier : entre sagesse populaire et audace littéraire

Aline CANELLIS

La plaisanterie chez les épistoliers du haut Moyen Âge : droit ou privilège ?

Alberto RICCIARDI

« Verum hac de re satis iocati simus vel serio. »
Liberté de ton et plaisanterie dans les lettres de Francesco Filelfo

Jeroen DE KEYSER

Les rires libérateurs de Sade incarcéré : consolation, revanche et agressivité de l’épistolier

Sophie ROTHÉ

Ironie et sarcasme dans l’épistolaire d’Italo Svevo : entre plaisanterie et polémique

Maria CHIARA MORIGHI

Remerciements
In memoriam Jeanine De Landtsheer (1954-3031)
Index des passages cités (textes antiques)
Index des noms et notions

à paraître
SOMMAIRE

Liberté de ton et plaisanterie dans la lettre

La liberté de rire peut aller de l’allusion moqueuse à la provocation transgressive. Quel est précisément, en matière d’écriture épistolaire, l’effet recherché et produit d’un trait d’esprit, d’un détail comique ou d’une raillerie, selon la situation de l’épistolier et son rapport au destinataire, qu’il soit individualisé ou générique ?
Cet ouvrage collectif propose d’explorer, à travers ses vingt-cinq études, les enjeux et les modalités de la plaisanterie dans la lettre, de l’Antiquité jusqu’au XXe siècle : autodérision et mise en valeur de soi, élément de détente dans une situation critique et contrepoids à la mélancolie, témoignage d’affection ou complicité avec le lecteur, contribution à une visée persuasive ou didactique, puissance affirmée par l’ironie mordante ou par des sarcasmes vengeurs…

Ce volume est le 11e de la série Epistulae antiquae publiée depuis 2000 par les latinistes de l’université de Tours, le 6e édité aux PUFR dans la collection « Perspectives littéraires ».

 

Avec les contributions de :

Laurence BERNARD-PRADELLE, Mathilde CAMBRON-GOULET, Aline CANELLIS, Marianne CHARRIER-VOZEL, Jeroen DE KEYSER, Pierre DESCOTES, Nicolas DRELON, Élisabeth GAVOILLE, François GUILLAUMONT, Marlène KANAAN, Cécile LIGNEREUX,
Cécile MARGELIDON, Lionel MARY, Ida Gilda MASTROROSA, Maria Chiara MORIGHI, Rémy POIGNAULT, Alberto RICCIARDI, Sophie ROTHE, Déborah ROUSSEL, Massimo SCANDOLA, Jean SCHNEIDER, Aldo SETAIOLI, Marko ŠTUHEC, Tamara VALCIC BULIC & Étienne WOLFF.

Littérature


À propos de l'auteur
Élisabeth Gavoille

Élisabeth Gavoille


Élisabeth Gavoille, professeure de langue et littérature latines à l’université de Tours, travaille sur les notions d’esthétique et d’éthique dans les textes anciens, et notamment sur l’art de la lettre (coéditrice des trois premiers volumes d’Epistulae antiquae, puis de deux précédemment parus dans la série des PUFR, Conflits et polémiques dans l’épistolaire, 2015, et Conseiller, diriger par lettre, 2017, éditrice dernièrement de La lettre et l’œuvre, 2020).



Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji