Devenir sain

Des morales alimentaires aux écologies de soi

Table des matières
Introduction PARTIE I : CUISINER SA SANTE Chapitre 1 - Les grands principes d’une alimentation-santé Chapitre 2 - Des saisons au cycle de la vie Chapitre 3 - Scansions temporelles et alternances festives PARTIE II UN CORPS SENSIBLE : LE SAIN, LE SAINT, LE SOIN ET LE SEIN Chapitre 1 - Sentir : vigilance et catégorisation Chapitre 2 - Le corps malade : de la douleur à l’hypersensibilité Chapitre 3 - Le corps en équilibre : les rhétoriques du soin PARTIE III LA CUISINE DES RISQUES : DEFINIR, EXPERIMENTER, TRANSMETTRE Chapitre 1 - Le risque c’est eux, le risque c’est nous Chapitre 2 - Manger « local » et faire société Chapitre 3 - Transmissions des savoirs et engagements citoyens Conclusion - Vers une société orthorexique ? Bibliographie Index des auteurs Index thématique Annexe
SOMMAIRE

Devenir sain

Des morales alimentaires aux écologies de soi

Dans un contexte de vigilance accrue, l’articulation entre alimentation et santé devient centrale. Il ne s’agit pas seulement d’une médicalisation de notre alimentation. L’étude circonstanciée et approfondie des pratiques et des discours de mangeurs qui revendiquent cette évolution met en évidence les raisons de cette réflexivité et montre comment chaque incorporation se transforme en « incorporaction ». Fondées sur une éthique de responsabilité, les morales alimentaires conduisent à des écologies de soi, qui englobent tous les domaines de la vie et renforcent l’impression d’une maîtrise et d’un contrôle sur l’avenir. L’ouvrage questionne ainsi l’ensemble des dimensions du manger : la connaissance relative à la production des aliments, l’approvisionnement, la préparation des mets, la volonté de mettre en relation les propriétés caloriques et nutritionnelles de ces derniers avec l’exercice du corps et le sport ; les excretas et leurs conséquences. En somme, s’alimenter sainement n’est pas qu’une occasion de répondre à des exigences sanitaires et alimentaires propres à la construction d’un corps sain, c’est aussi une manière de penser le monde et de le pratiquer. Le devenir sain est exercice critique face aux conséquences d’une société réflexive, où l’incertitude devient le maître mot du rapport à la connaissance et aux institutions. Il exprime les exigences d’une société orthorexique et cherche à les transcender.

Sociologie


À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji