Ville aimable

Table des matières
Introduction La ville aimée car aimable… ou détestable et donc détestée ? Denis Martouzet Chapitre  1 Habiter, une affaire d’affects : dialogue et confrontations Denis Martouzet et Nicole Mathieu Chapitre  2 De l’affectivité des lieux, détour épistémologique Denis Martouzet Chapitre  3 L’affectivité et l’organisation spatiale des sociétés Benoît Feildel et Nathalie Audas Chapitre 4 Pour un urbanisme affectif Benoît Feildel Chapitre  5 Interroger une représentation collective : la ville mal-aimée Joëlle Salomon Cavin et Nicole Mathieu Chapitre  6 Le rapport affectif à l’espace de Jean-Jacques Rousseau Denis Martouzet Chapitre  7 Quand le cinéma contribue à l’affect des lieux Georges-Henry Laffont Chapitre  8 Attitudes : les vingt-quatre « types » de relation à sa ville Denis Martouzet Chapitre  9 L’affection, une affaire de rythmes Nathalie Audas Chapitre  10 Patrimonialiser les affects ? Le rapport entre le nous et le je Hélène Bailleul et Denis Martouzet Chapitre  11 Les belles images de ville : l’instrumentalisation du rapport affectif Hélène Bailleul Chapitre  12 Participation citoyenne et émotions Benoît Feildel Conclusion Aimée, aimable, aimante, la ville, une histoire de sentiment Denis Martouzet et Georges-Henry Laffont Bibliographie
SOMMAIRE

Ville aimable

Les villes ont des odeurs, des couleurs, des ambiances…, qui les rendent reconnaissables entre toutes. Paris n’est pas Berlin ; Tours n’est pas Marseille ; Bordeaux n’est pas Toulouse. Il est difficile d’être neutre vis-à-vis de cet objet d’étude qu’est la ville. Comment ne pas être et se sentir affecté, au plus profond de soi, par ce milieu de vie, son fonctionnement, sa diversité sociale, visuelle, fonctionnelle, ses ambiances, mais aussi par ce qu’elle représente en termes de fonctionnement de la société, avec ce qu’elle permet ou oblige, ce à quoi elle incite et ce qu’elle empêche ? Une ville donne ou non, inclut ou exclut, intègre ou désintègre… ; une personne pense cette ville, la ressent, la vit : ville et individu entretiennent un rapport qui influence les représentations, les imaginaires, les pratiques, et donc l’ambiance et le réel urbains. La société urbaine ne peut faire l’économie de quelques questions simples à formuler. Aimez-vous la ville ? Pourquoi ? Un peu, passionnément, pas du tout ? Ce livre apporte des réponses qui montrent l’universalité des affects – positifs, négatifs, toujours changeants – envers l’urbain et suggèrent autant d’autres questions. On entre dans l’ambiance de la ville par ses différentes dimensions : urbanisme et participation, idéologies, temporalités, patrimoines, marketing urbain, cinéma et représentations mentales ou sociales, sciences morales et politiques, mais aussi le sensible et l’émotion.

Géographie
Sciences sociales

Ils en parlent



À propos de l'auteur

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji