Manuel de sociologie des mobilités géographiques

Table des matières

Introduction
Les mobilités spatiales : un objet sociologique
Les mobilités quotidiennes : un objet longtemps oublié par les sociologues
L’apparition de l’objet au début des années 1980
L’objet central de la sociologie ?
Pour aller plus loin
Assiste-t-on à une explosion des mobilités ?
La Révolution Industrielle ou la mise en mouvement du monde moderne ?
L’explosion des mobilités depuis la fin des Trente Glorieuses : un constat à relativiser selon le type de mobilités
Pour aller plus loin
Les effets ambigus du développement des mobilités
La coexistence de différents imaginaires de la mobilité : se déplace-t-on trop ou pas assez ?
De nouvelles formes de lien social : la mobilité nous rapproche-t-elle ou nous éloigne-t-elle des autres ?
Périurbanisation et métropolisation : les deux facettes spatiales du développement de la mobilité
Une démocratisation de la mobilité ?
Les mobilités spatiales du fantasme à l’épreuve
Pour aller plus loin
La mobilité dans le monde du travail : une condition nécessaire ?
Etre mobile : une injonction pour entrer dans la vie active ou ne pas en sortir
Les effets des transformations du travail sur l’injonction à la mobilité
L’invisibilisation des déplacements quotidiens dans le cadre du travail
Des arbitrages de plus en plus fréquents entre mobilité professionnelle, résidentielle et quotidienne
Pour aller plus loin
Mobilité et inégalités sociales : peut-on parler d’un capital de mobilité ?
Un potentiel de mobilité structuré par des variables sociales, territoriales, de genre et d’âge
La mobilité est-elle un capital ?
Pour aller plus loin
La mobilité : une pratique socialisée et socialisante
La socialisation aux mobilités géographiques
La mobilité : une expérience socialisante à tous les âges de la vie
Pour aller plus loin
Conclusion

nouveauté
SOMMAIRE

Manuel de sociologie des mobilités géographiques

Premier manuel de sociologie en langue française sur la question des mobilités géographiques du quotidien, cet ouvrage dresse un large panorama de l’état des connaissances sur cette question, tout en ouvrant de multiples pistes de réflexion pour de futures recherches.
Quelle place occupent les mobilités géographiques aujourd’hui dans nos sociétés ? Comment ont-elles évoluées au fil du temps ? Pourquoi les représentations de la mobilité sont-elles si ambivalentes ? Comment les mobilités géographiques s’articulent-elles avec les inégalités sociales et territoriales qui traversent nos sociétés ? Comment la sociologie s’est-elle saisie de cet objet, longtemps réservé aux géographes et à la socio-économie des transports ?
écrit dans un langage accessible, ce manuel s’adresse tout autant au grand public, curieux de mieux comprendre les enjeux des mobilités (en particulier les mobilités quotidiennes), qu’aux étudiants. Enfin, chaque chapitre est enrichi d'interviews vidéos inédites en ligne de grands spécialistes mondialement reconnus : Pierre Lannoy, Jean-Pierre Orfeuil, Cécile Vignal, Anne-Catherine Wagner, Vincent Kaufmann, Jean-Yves Authier, Laurent Cailly et Michel Lussault.

Didactique
Géographie
Sciences sociales
Sociologie


À propos de l'auteur

Leslie Belton-Chevalier


Leslie Belton-Chevalier est chargée de recherche à l’IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux).



Nicolas Oppenchaim

Nicolas Oppenchaim


Nicolas Oppenchaim, sociologue, est maître de conférences à l'université François-Rabelais de Tours et chercheur à l'UMR 7324 CITERES. Ses travaux l'amènent à s'intéresser à différents champs de la sociologie urbaine et de la pauvreté.



Stéphanie Vincent-Geslin


Stéphanie Vincent-Geslin est chercheure associée au Laboratoire de Sociologie Urbaine de l’EPFL (Suisse), chargée de cours à l’Institut d’Urbanisme de Lyon (Université Lyon Lumières 2) et associée fondatrice du bureau d’expertise et de recherche appliquée Mobil’Homme.



Voir tous les auteurs ayant contribué(3)

Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji