HBO et le porno

Raconter des histoires par le sexe

Table des matières
indisponible
à paraître
SOMMAIRE

HBO et le porno

Raconter des histoires par le sexe

Dès la création de sa première comédie originale (1st & Ten, 1984-1991), la chaîne du câble premium HBO affiche son rapport artistique à la nudité et au sexe en s’appuyant sur un statut censorial à part dans le paysage audiovisuel américain. À partir de 1996, il s’ouvre à des types de représentations plus extrêmes - nudité frontale, sexe explicite - sous l’impulsion d’une politique de démarcation symbolisée par le slogan « It’s not TV. It’s HBO ». L’objectif est de s’inscrire dans le champ des beaux-arts et d’éviter ainsi de provoquer sommairement ses spectateurs par de stricts effets attractifs.
Après le Concept HBO (collection Sérial, PUFR, 2018), Benjamin Campion questionne ce discours officiel, en analysant d’un point de vue esthétique, historique et culturel, les mises en scènes de la nudité et du sexe explicite dans les séries de HBO. Peut-on assimiler ces représentations de la nudité à de la pornographie ? Quels liens la chaîne câblée entretient-elle avec ce genre si discuté et si clivant ? Comment ses corps sériels s’en dissocient-ils pour fixer leurs propres horizons corporels et sexuels ?
Combinant esthétique filmique, narratologie sérielle, histoire de la télévision, études culturelles, études de genre et porn studies, ce livre vise à tester la « gratuité » souvent reprochée à HBO dans l’utilisation de la nudité et des actes sexuels.

Séries


À propos de l'auteur
Benjamin Campion

Benjamin Campion


Benjamin Campion est doctorant et travaille sur la nudité frontale et le sexe explicite dans les séries télévisées de HBO. Auteur de la monographie Damages. Une justice à deux visages, il est également responsable du blog séries officiel du journal Libération, « Des séries… et des hommes ».



Dans la même collection

Theme Little Rabelais designed by BALLA

The too big ASCII art easter egg was removed (sorry Hugo) by Etienne Nadji